Kamel Kabtane, Le recteur de la grande mosquée de Lyon: "N'est-il pas possible, surtout venant de la part d'un professeur de l'éducation nationale, (d'exiger) un minimum de science et de connaissance ? Que cherche le journal qui publie un texte dont le principal mérite est de combiner l'ignorance et la haine ?". "J'émet les plus grandes réserves quant à l'origine exacte de ces menaces".

"Il est tout de même un peu facile d'attribuer aussitôt à des fidèles musulmans, égarés, de telles menaces. L'heure est aussi aux manipulations". Il faut que "les auteurs soient identifiés et sanctionnés comme le permettent les lois de la République". (Communiqué, samedi 30 septembre)