"Je suis devenu la cible, le vecteur, le tremplin de tous ceux qui n'ont rien à dire sur la France. L'extrême gauche est en miettes mais elle a trouvé son bouc-émissaire: moi. Quant à Jean-Marie Le Pen, il n'y a, pour lui, qu'un homme à abattre: moi!"