"La provocation génère l'inacceptable". Nous "réclamons d'une même voix la condamnation des propos provocants de M. (Robert) Redeker, sa protection contre toute atteinte physique et le châtiment des auteurs de ces inadmissibles intimidations et menaces de mort".

"C'est d'abord à ses propres limites que vient de se heurter M. Redeker", "preuve s'il en était besoin que toute forme de violence en appelle hélas d'autres en retour, parfois plus extrémistes encore".
"Dans un contexte marqué par un climat propice aux amalgames entre islam, terrorisme, intégrisme, violence, musulman, cette diatribe violente heurte non seulement les lois de la République mais contribue puissamment à renforcer les suspicions d'ennemi de l'intérieur et les amalgames du type 'musulman-fanatique-violent-terroriste' visant chaque jour davantage les populations arabo-musulmanes en France et en Europe". (Communiqué, vendredi 29 septembre)