L'édition du 19 septembre 2006 du quotidien français Le Figaro a été interdite en Tunisie du fait d'une tribune considérée par les autorités tunisiennes comme «offensant l'islam». Cette interdiction se base sur une loi relative à la protection de la religion qui avait déjà justifié, en février 2006, la saisie du journal France Soir reproduisant les caricatures de Mahomet.

«Sans nous prononcer sur le contenu de cette tribune très agressive envers les musulmans, nous rappelons qu'il revient aux lecteurs tunisiens de se faire leur propre opinion et non aux autorités tunisiennes de filtrer l'information», a déclaré Reporters sans frontières.

L'interdiction de publication est due à un texte publié dans la rubrique «Débats-Opinions» du Figaro, signé par Robert Redecker et intitulé «Face aux intimidations islamistes, que doit faire le monde libre ?». Le ministère tunisien de l'Intérieur a ordonné la saisie du quotidien en raison «du contenu préjudiciable et offensant pour le Prophète, l'islam et les musulmans», selon le journal tunisien La Presse.