Le 17 septembre 2006, Leonella Sgorbati religieuse de 66 ans travaillant dans un hôpital pédiatrique, a été abattue a bout portant par des hommes armés, à Mogadiscio. A l'agence Reuter des représentants islamistes locaux ont déclaré que cet assassinat était un signe de protestation contre les paroles prononcées par Benoît XVI sur l'islam. Par souci d'apaissement, la congregation de la religieuse les Missionnaires de la Consolata, ont déclaré qu'ils n'avaient « aucune raison Â» de soupçonner un lien de ce genre.

Les tribunaux islamiques avaient appelés les musulmans à ‘se venger' du pape lors de la prière de vendredi. Suite au meurtre, les mêmes tribanaux ont déclaré : "Nous condamnons l'assassinat de cette religieuse. Il s'agit d'un acte barbare et contraire aux enseignements de l'islam (...) Nous sommes désolés pour ce qui s'est produit "

Au printemps derniers, Benoit XVI avait condamné les diffusion des caricatures de Mahomet, propices selon lui a mettre de l'huile sur le feu