"Cette déclaration, je ne la comprends pas. C'est une déclaration de guerre en quelque sorte pour l'islam et le monde musulman". "Les musulmans prennent cela comme une offense, comme une provocation haineuse".

"Avec le pape Jean Paul II, il y avait un respect. Benoît XVI est en train de montrer un autre visage. Si c'est comme cela désormais que l'église catholique conçoit l'islam et le prophète de l'islam, tout ce qui a été fait, les efforts sur le dialogue, le rapprochement vont être en quelque sorte compromis".

"Sûrement aujourd'hui tous les prêcheurs vont en parler dans les mosquées et faire part de leur indignation". "On va prendre une position, on va dénoncer, ces déclarations on ne va pas les laisser passer comme cela", car "ce qu'il a dit est grave".