Selon l'AFP, le boycott des produits danois dans le monde musulman à la suite de la publication des caricatures de Mahomet au Danemark a coûté en cinq mois environ 1 milliard de couronnes (134 millions d'euros) aux entreprises du royaume

Ce boycott entamé le 20 janvier a entraîné un recul des exportations danoises de 15,5% de février à juin, qui se sont établies à un peu plus de 5 milliards contre quelque 6 milliards durant la période correspondante de 2005, d'après l'Institut national de la Statistique. "Il ne fait guère de doute que ce sont les conséquences de la crise des caricatures que nous observons. Et c'est sérieux pour les sociétés qui sont touchées", a estimé le chef-consultant Peter Thagesen de la Fédération des industries danoises, Dansk Industri, cité par l'agence de presse Ritzau. Les exportations ont chuté notamment en Arabie saoudite (-40%) et en Iran (-47%), qui sont respectivement le premier et le troisième marché dans le monde musulman pour les entreprises danoises. Elles ont accusé également un très net recul en Libye (-88%), en Syrie (-41%), au Soudan (-55%) et au Yemen (-62%). Les entreprises agroalimentaires, notamment celles produisant des produits laitiers comme Arla Foods, ont été les plus atteintes par ce boycott qui a réduit de 25,3% leurs exportations durant cette période, particulièrement en Arabie saoudite (-72%). Les produits industriels, moins visibles aux yeux des consommateurs, ont reculé de 7,4%, selon les statistiques publiées par l'institut.