La police israélienne a ouvert une enquête après la diffusion dans les quartiers orthodoxes de Jérusalem d'un tract promettant 20.000 shekels (environ 4.000 euros) à « toute personne qui provoquerait la mort de l'un des hommes de Sodome et Gomorrhe Â» - surnom donné par les orthodoxes aux homosexuels et lesbiennes. Ce tract, non signé, a pour toile de fond les tensions que suscite la tenue à Jérusalem de la Gay Pride Internationale, le 10 août prochain. L'un des militants du mouvement homo-lesbien à Jérusalem a déclaré que ce tract ressortissait à la campagne de discrédit jetée par le maire (orthodoxe) de Jérusalem contre cette communauté : « Cela prouve à quel point le défilé de la Gay Pride est important pour la capitale », a-t-il souligné.