Un colloque réunissant la crème mondiale des Frères musulmans et de leurs alliés et/ou observateurs complaisants s'est réuni à Istanbul. Officiellement, il s'agit d'un colloque placé sous le signe de la "diversité" nous dit saphirnews.com : "Près de 180 personnalités musulmanes réunies ce weekend à Istanbul ont discuté de la présence musulmane en Europe (...) A l'image du tandem Sarah Joseph et de Tariq Ramadan, en charge de sa conférence de presse du 28 juin 2006, ce weekend d'Istanbul aura été à la fois culturel et intellectuel. Le programme se voulait un équilibre entre moments culturels, et échanges intellectuels avec pour particularité, la très grande variété des intervenants".

En réalité, comme toujours, il s'agit d'une diversité toute relative puisqu'il s'agit d'un grand raoult chargé de réunir les proches de l'école de pensée fondamentaliste des Frères musulmans, toutes nuances confondues sur le thème "A la fois musulmans et Européens à Istanbul".

Parmi ces invités (Turcs, Anglais, mais aussi Français, des Canadiens et des Danois) : Tariq Ramadan et son chef spirituel, Youssouf al-Qardaoui (l'homme qui approuve les attentats kamikazes et le fait de battre sa femme ou de brûler des homosexuels) mais aussi Rachid Gannouchi (leader du mouvement islamiste tunisien Ennahda vivant en exil à Londres depuis 1989), le Cheikh Muhammad Al-Qadri (fondateur de Minhaj ul-Quran), Mustapha Cerci de Bosni, Amr Khaled d'Egypte, Ekmeleddin Ihsanoglu de l'Organisation de la conférence islamique, Anouar Ibrahim (ex-premier ministre de Malaisie connu poru ses diatribes antisémites). Le tout aux côtés de membres de l'UOIF (Lhaj Thami Breze, Ahmed Jaballah et Fouad Alaoui) ainsi que de la jeune garde islamiste tendance ramadienne participant au mouvement altermondialiste et aux Indigènes de la république : Fouad Imarraine ainsi que Siham Andalousi, deux membres du Collectif des Musulmans de France.

Sans oublier d'autres acteurs de l'"Islam de France": le Cheikh Khaled Bentounes (maître de la confrérie Alawiya et fondateur des Scouts musulmans de France), Eric Geoffroy (maître de conférence à l'université de Strasbourg et auteur de plusieurs ouvrages sur le soufisme), Mohamed Mestiri (directeur du bureau français de l'Institut international de la pensée islamique), le Cheikh Zakaria Siddique (fondateur de la Maison de savoirs).

A noter, ce rendez-vous, nous dit Saphirnews.com, était "soutenu par le Foreign Office et le gouvernement turc était dirigé par une équipe internationale dont Tariq Ramadan et Sarah Joseph". Toujours selon le site islamiste, "les orgainsateurs auront réussi à rassembler, le temps d'une conférence, un panel de sensibilités particulièrement large de musulmans d'Europe. Dans le texte final publié à l'issu de la rencontre, la conférence affirme son opposition à toute violence et à tout acte de terrorisme au nom de l'islam". Vieille rhétorique habituelle tendant à faire passer l'islam des Frères musulmans comme le centre de l'islam en Europe et comme un antidote au terrorisme, alors qu'il alimente l'intégrisme à la base du radicalisme islamique...

Mais ce n'est pas tout. Le site nous anonce d'autres rencontres de ce type à suivre de très près :

"Du 26 au 28 mai dernier, le ministère koweitien des affaires Islamiques a financé un séminaire réunissant 150 personnalités venues de toute l'Europe pour discuter de la présence musulmane en Europe. Une campagne d'information sur l'islam, financée par des fonds qatari est prévue cet été à travers le royaume. Du 7 au 9 juillet, à la date anniversaire des explosions de Londres, l'association américaine Asma Society réunit des responsables musulmans à Copenhague. Les questions d'identités sont à l'ordre du jour avec des tables rondes sur les ponts entre la société européenne et l'identité musulmane. Une dizaine de responsables associatifs français prendront part à cette rencontre sur les lieux d'où est parti le scandale des caricatures du Prophète de l'islam".

Source : http://www.saphirnews.com