Jeudi 9 juin, six associations LGBT ("An nou allé !", Mémoire des sexualités, Arc-en-ciel 31, le CGLBT Rennes, ActionsGay LBTH et la Fédération des CGL) demandaient l'annulation de cinq concerts de Sizzla prévus fin juin et début juillet en France (communiqué n°IC/CP/05/32).

Vendredi 10 juin, Garance Productions, agent de Sizzla en France, leur a transmis une déclaration non datée du chanteur - annexe b - qui estime que certaines de ses oeuvres "peuvent avoir semblé inciter (sic) à la violence à l'encontre des autres (re-sic)".

Aujourd'hui, huit associations LGBT (les mêmes plus l'Inter-LGBT et la CIF) dénoncent ce flou (quels "autres" ?) et ce luxe de précautions oratoires ("peuvent avoir semblé inciter") qui reviennent à nier le caractère homophobe de chansons pourtant explicites ("Brûle les hommes qui baisent par derrière avec d'autres hommes... Bute les pédés, mon gros flingue va tirer... Bang bang ! À mort les pédés..."). Nos associations déplorent que le chanteur jamaïcain s'abstienne de condamner des agressions homophobes ou transphobes fréquentes en Jamaïque et laisse au contraire entendre de manière sibylline que c'est son "droit d'homme libre" de dire ce qu'il "ressent" - chacun/e pouvant deviner ce qu'il "ressent" au sujet des personnes lesbiennes, gaies, bi ou trans...

Certes, nos associations prennent note de son engagement de ne pas interpréter "ces oeuvres sur scène, afin de n'offenser personne, où que ce soit". Toutefois, ce faisant, Sizzla se contente de confirmer un engament annoncé dès le 4 février par "OutRage!" et s'abstient d'évoquer le retrait de ces "oeuvres" du commerce.

Tant que Sizzla n'aura pas explicitement condamné les agressions homophobes et transphobes en Jamaïque et à travers le monde, nos associations ne pourront en conscience envisager de suspendre leur appel à l'annulation de ses six concerts prévus le 28 juin à Bordeaux (Quatre Sans), le 29 à Marseille (Docks des Suds), le 30 à Montpellier (Rockstore), le 2 juillet à Paris Expo (hall 4), le 6 à Toulouse (Ramier) et le 8 à Quimper (Pavillon) (sources : Reggaefrance.com et Suburbanculture.free.fr).

Pour l'INTER CENTRES LGBT, "An nou allé !", Mémoire des Sexualités, Arc-en-ciel et le CGLBT Rennes

Pour "An nou allé !", Le Secrétaire général, David Auerbach +33 (0) 612 951 621 contact@annoualle.org