Dans une dépêche AFP qui reprend leur communiqué, Femmes Solidaires* a annoncé courageusement qu'elle décidait de cesser sa participation au Forum social européen d'Athènes en raison de la présence "d'organisations et de personnalités intégristes".

L'organisation proteste notamment contre le séminaire organisé au dernier moment par Milena Boyoum de la NAAR (National Assemlbly Againt Racism) contre les dessins danois sous l'intitulé "contre l'islamophobie et le choc des civilisations: le cas des dessins danois". Avec en invité vedette Tariq Ramadan.

Dans un communiqué, Femmes Solidaires dénonce la tenue de "séminaires qui vont servir de tribune à des organisations ou des intervenants porteurs de valeurs contraires à la Charte de Porto Alègre et aux droits des femmes" et regrette "la complaisance répétée des dirigeants du FSE (...) à l'égard d'organisations et de personnalités intégristes".

Sabine Salmon, la présidente de l'association, regrette également la présence d'"associations de femmes pro-voile" : "il y a un minimum de bases communes nécessaires sur l'approche de l'Europe sociale dans lesquelles nous ne nous retrouvons pas aujourd'hui". Elle ajoute : "Nous sommes présentes au FSE d'Athènes pour y proposer des alternatives démocratiques donc laïques, pour la construction d'une autre Europe (...) si le FSE ne soutient pas ces valeurs fondamentales, nous n'y avons plus notre place".

Dénonçant "l'intervention politique croissante des églises et la montée des intégristes religieux en Europe qui ont pour conséquence des reculs dramatiques sur les droits des femmes", l'association appelle donc "l'ensemble des féministes, hommes et femmes, à nous rejoindre pour construire une Europe féministe et laïque donc égalitaire".

  • Femmes solidaires est un mouvement d'éducation populaire bénéficiant d'un statut consultatif auprès des Nations unies, qui regroupe en France 25.000 adhérentes, à travers 185 associations locales.