Lundi, la Cour suprême a refusé, sans motifs, d'entendre le pourvoi d'extrémistes anti-avortement dans l'affaire des « Nuremberg Files ». Cette affaire, American Coalition of Life Astivists (ACLA) c/ Planned Parenthood, est la suite d'un procès intenté en 1999 par Planned Parenthood of Oregon et quatre médecins, dont les photographie apparaissaient sur le site Internet de Nuremberg Files sur des affiches « WANTED », contre 13 extrémistes anti-avortement et les groupes américains anti-avortement American Coalition of Life Activists et Advocates for Life Ministries. Le site Internet révélait des informations personnelles sur les médecins ; les noms des médecins assassinés y étaient barrés de lignes. Maria Vullo, avocate du Planned Parenthood, a déclaré d'après l'Associated Press : « Cette affaire a pour but de protéger la vie des médecins ».

Les extrémistes anti-avortement ont été condamnés par un jury de l'Oregon à payer une amende de 108 millions de dollars (presque 90 millions d'euros), qui a été réduite à un peu moins de 5 millions de dollars (presque 4 millions d'euros) par la Cour d'appel pour le neuvième circuit conformément à une affaire jugée par la Cour suprême en 2003. La décision de la Cour suprême de ne pas réentendre cette affaire maintient la réduction de dommages et intérêts.

Traduit par Emmanuelle Quintaine

Feminist majority foundation, http://www.feminist.org