Il y aura sans doute le jeudi 27 avril 2006 un nouveau journal mensuel d'extrême-droite dans les kiosques. Son titre : « le Choc du Mois ». Publié par une équipe dirigée par Jean-Marie Molitor - par ailleurs directeur de « Minute » - et Bruno Larebière - pseudonyme de Lotfallah El Khoury qui fut le directeur de l'ancienne formule -, il reprend en effet le nom, l'idéologie et une partie des collaborateurs du « Choc du mois » créé en 1987 et qui avait cessé de paraître en 1993. Motif : une condamnation en justice et une lourde amende pour la publication d'une interview du négationniste Robert Faurisson. En 1989, rappelons-le entre autres, le « Choc du mois » avait aussi annoncé à sa manière le centenaire de la naissance d'Adolf Hitler par une couverture dont le titre était : « Il aurait eu 100 ans ».

Sous le point d'interrogation : "Il se verrait bien face à Le Pen au deuxième tour... Lui dans Le Choc du Mois, vous n'allez pas y croire !" Révélation de POI : "il", c'est Dieudonné. Le clou de ce numéro à venir, c'est qu'un candidat à l'élection présidentielle de 2007 y est l'invité vedette. Le Pen ? Non. Le candidat s'appelle Dieudonné M'Bala M'Bala. Qui, se présentant dans un entretien comme « la vraie gauche », n'hésite pas à faire précisément de Jean-Marie Le Pen le champion de « la vraie droite ».

Pourquoi et comment, alors que le choix des invités possibles était large, Dieudonné se retrouve-t-il interviewé dans le premier numéro de la nouvelle formule de ce mensuel d'extrême droite, dont on sait l'importance en matière de marketing ? Au nom de quel socle idéologique commun a-t-il accepté de s'adresser, dans un journal groupusculaire, à des électeurs de l'extrême droite radicale ? Qu'est-ce que Dieudonné en attend ? Et qu'est-ce que les directeurs de la publication attendent, eux, d'un tel entretien en matière d'image ?...

Source Proche-Orient.info