Raphaël Liogier, professeur des universités à l'IEP d'Aix-en-Provence a écrit un texte, violent, contre l'attribution du prix du livre politique à Caroline Fourest. Pas n'importe où... Sur Oumma.com, le site des partisans de Tariq Ramadan. Un site dont le forum, www.mejliss.com, avait donné le code et l'adresse de Caroline Fourest avec ce message d'un internaute : "il faut que la louve reste dans sa tanière". Nous étions le jour même de lors de la sortie de "Frère Tariq" contre le prédicateur suisse. Sur ce site islamiste donc, Raphaël Liogier s'emporte contre "La Tentation obscurantiste", qu'il décrit comme un "petit bréviaire de la haine « qui va de soi »". Pourquoi tant de haine ?

Dans son livre sur la "laïcité légitime", passé totalement inaperçu, ce jeune chercheur plaide pour une laïcité à l'anglo-saxonne plus "ouverte" aux religions et fustige les partisans de la laïcité à la française comme étant "sectaires". Quand il ne qualifie pas les militants et personnalités anti-sectes (comme Alain Vivien) de "nouveaux inquisiteurs". Liogier voudrait, en effet, voir reconnues certaines sectes comme étant des "nouveaux mouvements religieux". Opposé à la loi sur les signes religieux au sein de l'école publique, il déplore ce qu'il appelle la "soumission des musulmans à la violence laïque".

Lors d'un passage à l'émission Ripostes, sur France 5, face à Caroline Fourest, il a tenu un discours particulièrement agressif et confus, digne des "Indigènes de la République" mais pas du CNRS. Entre deux envolées indéchiffrables, les téléspectateurs ont cru comprendre que ce jeune chercheur exalté soupçonnait les féministes et les laïques refusant le voile au sein de l'école publique de racisme post-colonial et "esthétique". Le "voile n'est qu'une question esthétique" a-t-il martelé devant un plateau assez ahuri. Tandis que Caroline Fourest maintenait calmement qu'il s'agissait d'une question politique.