D'après l'association pour le droit des femmes en Irak (Women's Rights Association in Iraq), le nombre d'actes violents perpétrés à l'encontre des femmes qui ne portent pas le foulard a plus que triplé durant ces trois dernières années depuis l'invasion américaine. IRIN News indique que, selon le centre d'information des Nations Unies, la plupart des agressions sont commises par un membre de la famille pour défendre « l'honneur » de la famille.

L'IRIN explique également que, d'après Mayada Zuhair, porte parole de la WRA : « Des femmes se font tuer parce qu'elles ne portent pas de foulard ou de voile. Une vie est emportée à cause d'un simple bout de tissu, quelqu'un devrait empêcher que d'autres femmes se fassent tuer par ces personnes ignorantes qui croient que l'honneur dépend des vêtements que l'on porte ».

D'après la WRA, 80 agressions et quatre « meurtres d'honneur » perpétrés par un membre de la famille ont été signalés cette année, alors qu'il n'y avait eu que 22 agressions et un meurtre durant les quatre dernières années.

MADRE, organisation internationale des droits de l'homme, a demandé aux Nations Unies de prévenir les « crimes d'honneur » en Irak et d'inclure l'éducation sexuelle à la formation des policiers, du personnel médical et des membres du judiciaire.

Source : Feminist majority foundation, http://www.feminist.org