Le tribunal correctionnel de Paris a condamné vendredi l'humoriste Dieudonné à 5.000 euros d'amende pour des propos antisémites comparant les "juifs" à des "négriers" dans une interview au Journal du dimanche (JDD) en février 2004.

Dieudonné M'Bala M'Bala, absent à la lecture du jugement, a été reconnu coupable d'"incitation à la haine raciale" par la 17e chambre correctionnelle.

Le tribunal l'a également condamné à publier le jugement dans quatre journaux : le Journal du dimanche, le Monde, le Figaro et Libération.

Il devra aussi verser un euro symbolique de dommages et intérêts à la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (LICRA), à l'Union des étudiants juifs de France (UEJF), au Consistoire israélite de France, à Avocats sans frontières et à SOS Racisme, associations parties civiles.

Dans le JDD, le 8 février 2004, Dieudonné avait déclaré: "+sale nègre, les juifs auront ta peau+, voilà le genre de slogans que j'ai entendus. Ce sont tous ces négriers reconvertis dans la banque, le spectacle et aujourd'hui l'action terroriste qui manifestent leur soutien à la politique d'Ariel Sharon".

"Ceux qui m'attaquent ont fondé des empires et des fortunes sur la traite des Noirs et l'esclavage", ajoutait Dieudonné qui s'exprimait après des incidents survenus lors d'un de ses spectacles à Lyon, au cours duquel des manifestants d'organisations juives l'avaient pris à partie.

Lors de l'audience de fond le 27 janvier, Dieudonné M'Bala M'Bala, candidat à la présidentielle de 2007, s'était défendu d'avoir voulu assimilé "juifs" et négriers", expliquant qu'il faisait référence au soutien "indéfectible" qu'Israël avait pu apporter au gouvernement d'apartheid en Afrique du Sud "qui opprimait les Noirs".

Le parquet avait demandé sa condamnation estimant que Dieudonné avait eu recours à un "cliché antisémite".