Le Conseil d'Administration du MRAP a voté, malgré la mise en garde et l'opposition d'une partie des membres présents, la poursuite en justice du journal France Soir.

Sans entretenir d'illusions sur les motivations probablement très mercantiles de la parution de ces dessins provocateurs, les soussignés entendent cependant affirmer publiquement qu'ils se désolidarisent de cette procédure.

On peut comprendre que des croyants aient été choqués par une des caricatures reproduite dans le journal France Soir, et représentant le prophète avec une bombe sur la tête en guise de turban. Cette caricature doit être critiquée comme faisant l'amalgame entre le terrorisme et la religion musulmane dans un contexte de montée de l'intolérance.

Mais il n'est pas acceptable de soumettre la liberté de la presse et de la caricature à la subjectivité des diverses interprétations du contenu d'un dessin. Ces caricatures apparues dans la presse danoise en septembre 2005, instrumentalisées ces dernières semaines, fournissent le prétexte à une flambée de fanatisme religieux.

Des journalistes sont menacés de mort, des ambassades sont saccagées, un racisme inquiétant et de masse se développe orchestré par les fondamentalistes.

Il est évident que ces déchaînements de fanatisme dans certains pays musulmans résultent de l'action d'extrémistes politiques et religieux tandis que les pressions exercées sur la presse en Europe ne procèdent pas d'un souci de lutter contre le racisme anti-musulman, mais bien de sanctionner le blasphème au nom du sacré. C'est là un risque majeur pour les libertés fondamentales menacées par les exigences religieuses.

Les soussignés sont fondamentalement attachés à la liberté de culte. Ils affirment que la liberté de conscience comporte le droit d'être athée ou de pratiquer toute religion, mais aussi le droit de critiquer et de porter en dérision d'une manière ou d'une autre toutes les religions. Ils maintiennent qu'il aurait mieux valu appeler à la paix et à la raison, plutôt que de se lancer dans la surenchère. Mais ils se dissocient de la décision du conseil d'administration du MRAP qui a décidé de poursuivre France Soir. Cette action en justice que le MRAP voudrait placer à l'aune d'une préoccupation antiraciste, se trouve diluée dans un contexte de violence et de racisme de masse dans certains pays du monde.

Ce racisme et ces violences ne font l'objet que d'une condamnation subsidiaire de la part de la direction du MRAP, alors que l'action concrète est tournée contre le seul organe de presse concerné, fournissant par là-même l'occasion d'un habillage antiraciste aux préoccupations de ceux qui entendent soumettre la société aux exigences du sacré.

Les élus signataires, en se désolidarisant de l'action en justice engagée, mesurent pleinement la solennité de leur prise de position, mais ils entendent maintenir l'action antiraciste du MRAP dans le cadre de la laïcité et de la liberté de la presse..

Les soussignés ont demandé le retrait de la plainte contre le journal France-soir

Les premiers comités et fédérations ou responsables locaux :

comité de Marseille
comité d'Aubenas
comité de Largentière
comité de Mont de Marsan
comité de Rouen
comité de Vitrolles
comité de Fos sur Mer
comité de Mimizan
comité local du pays d' APT

Maurice Carrel, Président du comité de Grenoble et de la Fédération de l'Isère - Serge Golberg, Président du comité de Saintes - Pedro Fernandez Président du comité local d'Aix en Provence - Moro Gianpiero, Président de la Fédération de Moselle, J.P Erard, Secrétaire du comité de Bourgoin-Jallieu - Bernard André, comité de Chelles - Serge Goldberg, Président du Comité de Saintes, ex membre du bureau national - Marianne Wolf, comité de Paris 5e - Mattieu Charlionet, comité de Rouen - Henri Saint Jean, comité de Marseille - Renée Clergue, comité de Marseille - Mileine Mondi, comité de Bourgoin-Jallieu - Claude et Colette Chenu, comité de St Etienne - Patrice de Rorthais, comité de Bourgoin-Jallieu - Janine et Roger Gendrin- Jean-Marie Bonnet, Président du comité de Montpellier- Michele Fougeron, comité de Rennes- Samy Loumi comité de Paris 12 - François Savigneux comité Nord-Isère Hillel Feuerwerker, Président du comité du Pays d'Apt - Elie Famaro, ancien Président du comité de Nancy - Georges Gandwerg, ancien Président du comité de Nancy - Jacqueline Alain, fondatrice du comité de Saintes - Jacqueline Orlianges, comité de Saintes - Bernard Thiebaud, comité de Saintes -

Membres de la direction nationale du Mrap qui soutiennent ce texte :

Frédérique Ferry (Membre du Conseil d'Administration et Présidente du Comité de Nancy - Jean-Marc Bourquin (Membre du bureau exécutif, comité de St Denis, 93) - Nadia Kurys (vice-présidente, membre du bureau exécutif, fédération de l'Ardèche) - Horiya Mekrelouf (Membre du Conseil d'Administration, Présidente du Comité de Marseille) - Anne Savigneux ( Membre du bureau exécutif, Présidente du Comité de Bourgoin-Jallieu) - Gérard Kerforn (Membre du Conseil d'Administration, Président de la fédération des Landes) - Maya Vigier (Membre du Conseil d'Administration, Comité de Paris 5e-13e) - Christian Delarue (Membre du Bureau exécutif et du Conseil d'Administration, Vice-président du Comité d'Ille et vilaine) - Emmanuelle Le Chevallier (Membre du Conseil d'Administration, fédération de Paris) - René Meyer (Membre du Conseil d'Administration, Président du Comité de Toulouse) - Yves Loriette (Membre du Conseil d'Administration, Président de la Fédération du Val-de-Marne) - Didier Poupardin (Membre du Conseil d'Administration, secrétaire de la Fédération du Val-de-Marne)

D'autres comités, fédérations, élus locaux et nationaux, adhérents viendront compléter la liste des signataires dans les jours qui suivent.

Le 7 février 2006