Ce qui est supposé être une ébauche de constitution n'est rien d'autre chose qu'un mensonge qui sert à tromper la volonté du peuple. Elle n'a, pas plus que tout le le processus politique actuel, pas plus que tout ce qui a été légiferé dans les conditions actuelle, aucune légitimité, aucune base légale.
Cette constitution écrite par les ennemis les plus réactionnaires de l'être humain, avec la bénédiction des U.S.A., ne fait qu'entériner la situation actuelle. C'est une nouvelle tentative de contourner les questions les plus cruciales qui se posent à la société irakienne : le retrait immédiat des forces occupantes U.S. et de leurs alliés, et la mise au pas des milices nationalistes, islamiques et tribales qui règnent par la violence armée.
Le champ de bataille essentiel de la lutte du peuple est l'expulsion urgente des troupes U.S., et la fin des attaques des milices armées, qui partagent ensemble la responsabilité des désastreuses conditions actuelles et de leur continuité. Tout le chahut qui entoure cette constitution n'est en réalité là que pour détourner la population de ces buts fondamentaux.
Il faut en finir avec l'occupation et ses conséquences. C'est la première étape pour sortir de la catastrophique situation actuelle, pour réorganiser notre société du point de vue légal et constitutionnel. Elaborer une constitution exige une intervention libre et consciente de la population, et une atmosphère sûre.
Celà exige aussi d'y inclure les valeurs essentielles de l'humanité, l'égalité et la citoyenneté pleines et entières, quelque soit l'identité nationale, religieuse, sectorielle, tribale et sexuelle. Elle doit être conforme à la déclaration des droits de l'homme. Toute constitution qui contredit cette déclaration est, pour sûr, contre l'être humain, contre l'humanité, et les conduisent au naufrage.
Les forces qui sont venues au pouvoir grâce à des élections faussées et qui rédigent actuellement cette constitution n'ont aucune légitimité. Il est devenu évident que cette constution, écrite par ceux qui ont prouvé leur hostilité à la population, est une défaite majeure pour la liberté et la civilité de la société. Considérer l'ethnicité et la religion comme base de l'identité fait disparaître l'être humain de la définition de la personne irakienne.
Toutes les formes de fédéralisme, faisant de l'Islam la religion d'Etat, légalisant la partition de la société, abolissant les droits des femmes, c'est-à-dire 60% de la société (Ndt : en raison des guerres successives, les femmes sont netement majoritaires en Irak), leurs espoirs d'égalité totale et leurs aspirations libertaires : voilà les résultats d'une telle constitution.
Cette constitution ne fera que pousser une société qui sort à peine de décennies de régime nationaliste, dans l'abîme de l'esclavage et de la discrimination sous un nouveau régime islamo-nationaliste. Elle ne conduira qu'à répéter inlassablement les cas sanglants déjà expérimentés en Iran et en Afghanistan, et en Irak même aujourd'hui.
A tous les libertaires ! A tous ceux qui cherchent un monde plus humain !
Une telle constitution ne doit pas être soumise à une mascarade référendaire, mais tout simplement jetée dans les poubelles de l'hsitoire, et celà ne se passera que grâce à votre intervention, pour décider de votre destin. Nous devons affirmer un grand NON !
Non à la constitution fasciste ethnico-islamique qui nous est imposée ! Non à l'occupation, non au gouvernement fantoche, à leur constitution et à leurs lois !
Organisez-vous par vous-mêmes et unissez vous autour des bases du Congrès des Libertés en Irak, pour chasser du pouvoir l'occupation U.S. et les autres forces ethniques et islamiques, pour restaurer la vie civile en Irak. Voilà le combat réel qui nous permettra de sauver la société des conditions tragiques qu'elle connaît actuellement.

Parti communiste d'ouvrier d'Irak Août 2005
Source solidarité irak