Dans les récentes semaines plusieurs étudiants ont été arrêtés pour le fait d'avoir porté des jeans ou d'avoir les cheveux longs. Ils ont été frappés en public et emmenés à la station de police de leur ville. La bas ils ont été frappés de nouveau, leurs têtes ont été rasées et leurs vêtements déchirés.
Les raisons données par la police à cet outrage ? Les étudiants étaient "corrompus". Jajah Yasir, un colonel de police à la tête de la brigade de police de Alfoqar, a admis avoir mis les étudiants en garde à vue "pendant un moment", mais ajoute qu'ils ont été vite relâchés quand ils promettaient de ne pas répéter leur "'mauvaise conduite". Il refusa de dire ce qu'il entendait par "mauvaise conduite". Depuis plus de deux ans dans le sud de l'Irak les jeunes, les femmes, les magasins chrétiens vendant de l'alcool et les coiffeurs ont été attaqués par les islamistes politiques. Ce dernier incident prouve une fois de plus que l'Islam politique est totalement opposé aux libertés humaines basiques, considérées dans la plupart des autres pays comme garanties. Il montre la nécessité d'une société laïque qui séparerait la religion de l'Etat et prohiberait les actions de tels criminels que sont les Islamistes politiques de toutes variétés.

Solidarité irak