La FNMF a obtenu 19 sièges. La Grande mosquée de Paris a obtenu 10 sièges. L'UOIF a obtenu 10 sièges. L'union des mosquées de l'île de la Réunion deux sièges. Le Comité de coordination des musulmans turcs de France a obtenu 1 siège.

Quelques semaines avant l'élection, le ministère de l'intérieur avait accepté d'intégrer 1000 grands électeurs de plus (sur près de 4000). Ce qui a visiblement permsid e contenir la poussée programmée de l'UOIF... jusqu'à quand ?

Parmi les moments drôles de la campagne, de nombreux observateurs se sont félicités de la forte participation des électeurs. Pour leur gouverne, rappellons leur qu'il s'agit de grands électeurs. Encore heureux qu'ils aillent voter !

A noter également, l'UOIF emporte le fief Lyonnais à dix voix près et dans des conditions contestées par le recteur de la Grande Mosquée de Lyon, Kamel Kabtane, président sortant du Conseil régional du culte musulman Rhône-Alpes. Il a dénoncé «une tricherie» à Lyon, où sa liste (la Grande Mosquée de Paris) a été battue par celle de l'UOIF, arguant que des Turcs non inscrits sur les listes auraient été invités à voter à la dernière minute. «On ne peut pas contester le résultat de l'UOIF. Les choses ont été faites dans les règles», a quant à lui affirmé Nazir Hakim, troisième sur la liste rhônalpine de l'UOIF.