Après leur tentative ratée de contremanifestation pour l'anniversaire de la loi Veil en janvier dernier, qui avait péniblement réuni quelques milliers de personnes, revoilà le nouveau concept des intégristes cathos : la life parade, qui a eu lieu à Paris le 11 juin.

Sous couvert de manifestation "festive", il s'agit encore une fois de s'opposer dans la rue au droit à l'avortement, à l'euthanasie, au droit de choisir sa sexualité... et aussi de parasiter la visibilité de la prochaine marche des fiertés LGBT, le 25 juin à Paris.

Mais encore une fois ils ont raté leur coup, pas plus de 2000 personnes au plus fort de la "parade" alors qu'ils annonçaient entre 10 000 et 50 000 personnes, ceux sont très majoritairement des partisans de Boutin, de De Villiers, du FN, des militants de l'Action Française qu'on y retrouve. Sans surprise.

Malgré la musique, les "chars" (enfin des camions plateaux avec des ballons, le degré zéro du char!) et des tonnes de T-Shirts, c'est totalement no fun! On a vraiment du mal à y voir le "mouvement social alternatif et anticonformiste" qu'ils prétendent incarner dans l'édito de leur journal!

Derrière cette Life Parade, il y a une coordination d'associations diverses : Magnificat, Choisir la Vie, Fondation Jérôme Lejeune, Associations familiales catholiques... toutes bien connues pour leur lutte acharnée contre les droits et des femmes et pour l'ordre moral.

En plus d'être une coordination, très tournée vers les charismatiques, l'association de la Life Parade est aussi un outil de prestations de services (organisations d'évènements) qui travaille avec la Fondation Lejeune (pionnier français des anti-ivg) et aussi un label musical! Voilà donc qu'ils nous font du rock chrétien, et nous sorte "Bébiboum, une compil pour la vie"! Allez sur leur site, c'est édifiant! Leurs objectifs sont : "faire connaître des artistes ayant l'esprit pro-vie et bourrés de talents dans des styles musicaux variés : rock, pop, indus', hardcore, techno ...Faire connaître les associations d'aides aux femmes enceintes en détresse afin que chacun sache qu'il existe une véritable alternative à l'avortement qui se nomme tout simplement l'Espérance."

L'extrême droite l'a compris depuis longtemps, il faut mener le combat culturel, et mieux avancer masqué. Heureusement, quelques militantEs du SCALP, des furieuses fallopes et des Panthères Roses ont réussi à dérouler une banderole (plus de jouissance, moins de naissance), et ont jeté des tracts affirmant le droit de disposer de son corps et le droit de choisir au passage de la marche.