Lettre ouverte à Yann Wehrling, secrétaire national des Verts 9 juin 2005, par Messaoud BOURAS

Après des années de tergiversations, la direction des Verts a décidé, le lundi 30 mai, l'exclusion définitive de Ginette Skandrani pour « atteinte à l'image du parti ». Cofondatrice des Verts, en 1984, Ginette Skandrani s'est souvent affichée aux côtés d'antisémites et de négationnistes notoires. Permettez-moi de vous signaler deux autre cas similaires : Ali Rahni et Siham Andalouci, tous deux membres du groupe local roubaisien des Verts.

Ali Rahni, porte-parole du Collectif des musulmans de France et Siham Andalouci, Présidente de Juste Cause sont des proches de Tariq Ramadan. Ils sont également les deux principaux responsables de l'association roubaisienne, Rencontre et Dialogue. Rencontre et Dialogue a souvent invité le prédicateur Hassan Iquioussen dans le cadre notamment d'émissions de radio diffusées hebdomadairement sur une radio, Pastel-FM dont le président est Slimane Tir, et chef de file des Verts au conseil municipal de Roubaix et vice-président de la communauté urbaine de Lille.

Tout se passait bien jusqu'au jeudi soir 4 novembre 2004 pour ces deux militants verts. En effet, tout était prêt ce soir là dans la salle municipale du quartier Moulin-Potennerie, à Roubaix, pour accueillir Hassan Iquioussen, le prêcheur vedette des banlieues de l'Union de des organisations islamiques de France (UOIF, proche des Frères musulmans) qui devait s'adresser à un groupe de jeunes lors d'une réunion organisée par l'association Rencontre et dialogue. Hassan Iquioussen qui se présente lui-même comme une sorte de Tariq Ramadan des quartiers, a participé à la fondation des Jeunes Musulmans de France, une autre structure de la mouvance UOIF. Mais suite à la révélation du Figaro le 28 octobre 2004, sur l'existence d'une cassette, l'enregistrement d'une conférence au cours de laquelle ce prédicateur propage la haine des juifs, les responsables de Rencontre et dialogue ont été contraints d'annuler cette réunion. « Quand nous avons vu le déchaînement de la machine médiatique, nous avons demandé à Hassan Iquioussen de différer sa venue », a expliqué le président de l'association Rencontre et Dialogue, Ali Rahni.

Cette décision de seulement différer la venue d'un prédicateur antisémite ne pouvait pas à mes yeux constituer une réponse satisfaisante : peut-on se contenter seulement d'un moratoire ? En effet la conférence, enregistrée il y a dix-huit mois et dont le contenu avait déjà été dénoncé par L'Humanité le 17 janvier 2004, a pour titre « La Palestine, histoire d'une injustice. » Les juifs y sont décrits comme « ingrats », « avares », vivant « entre eux, dans des ghettos », « ne respectent rien », sont « le top de la trahison et de la félonie » et sont accusés « d'avoir toujours méprisé les êtres humains, de ne pas vouloir se mélanger aux autres et de comploter contre l'islam et les musulmans ».

Pire, on y trouve ce passage : « Et après la première guerre mondiale, les Juifs redoublent de méchanceté. Et qu'est-ce qu'ils font en Europe, ce que je vais vous dire va vous choquer, mais c'est les textes aujourd'hui qui le disent, ils vont être de connivence avec Hitler, les sionistes. Ils vont être tenir avec Hitler pour, pour quoi ? Pour pousser les Juifs à quitter l'Allemagne. Parce que les Juifs allemands ne voulaient pas quitter l'Allemagne. Pourquoi ils vont quitter l'Allemagne ? C'est leur pays, ils sont là depuis mille ans. Ils sont chez eux, ils ont leurs biens, qu'est-ce qu'ils vont aller faire dans une terre qu'ils ne connaissent pas et où il faut tout recommencer à zero ? Donc les Juifs ne voulaient pas quitter la France, l'Angleterre, l'Allemagne. Alors les sionistes on dit : il y a qu'une manière. Vous savez comment ? Il faut qu'il y ait en Europe quelqu'un qui fasse du mal aux Juifs pour dire aux juifs "sauvez vous sinon vous allez voir ce qui va vous arriver". Les Européens vous détestent, ils ne vous aiment pas. » Vous pouvez prendre connaissance du reste de ces horreurs sur le site du CRIF.

N'est-il pas temps de prononcer une sanction à la hauteur de ces faits dont ces groupies de Tariq Ramadan et Hassan Iquioussen, se sont rendus coupables, à savoir leur exclusion des Verts. Lire l'intégralité de l'article sur le site revue-républicaine http://www.revue-republicaine.org/spip/article.php3'id_article=0560