Familles de France vient de recevoir l'« agrément national d'association éducative complémentaire de l'enseignement public. ». En clair cela signifie que cette association intégriste va pouvoir intervenir dans les écoles.

Régulièrement consultée par l'Assemblée nationale sur les sujets autour des moeurs, Familles de France répond toujours en accord avec les canons de l'intégrisme chrétien : contre la réforme du divorce, au premier rang des anti-pacs, contre l'avortement et les mères célibataires? C'est même Vianney Mallein, légionnaire du Christ et assistant de Christine Boutin, qui assure la formation idéologique des cadres. Chrétienne jusqu'au bout du chapelet, Familles de France est aussi adepte de la multiplication miraculeuse des adhérents. Elle organise des friperies et des braderies ou toute personne passant le seuil devient automatiquement adhérente, ce qui en fait l'association familiale la plus importante de France? Pendant longtemps, Familles de France a été présidée par Jacques Bichot, nostalgique de Franco et fervent adversaire du régime parlementaire. Dans l'Action francaise, il expliquera même qu' « en France, la monarchie est le seul système politique qui puisse opérer une necessaire réorganisation de la société ». Le nouveau président, Henri Joyeux, est lui plus versé dans la nature, façon provie. Directeur d'une collection intitulée « écologie humaine », il édite et préface les ouvrages de Bruno Comby, le promotteur de Guy-Claude Burger, gourou de la secte de l'instinctothérapie, condamné pour exercice illégal de la médecine et pour attouchement sexuels sur mineurs. Lorsque le Vatican cherche un scientifique pour cautionner un « miracle », c'est à Joyeux que l'on pense. En 1996, il a été choisi pour conduire une équipe médicale à Medjugorje, une ville où des enfants disent avoir eu une vision. Joyeux a confirmé que les enfants n'avaient pas halluciné. Cancérologue, il n'hésite pas non plus a expliquer que l'avortement a une incidence sur le cancer du sein et que l'iVG est un crime contre l'humanité. Henri Joyeux a également créé, à Montpellier, les « Écoles de la vie et de l'amour », un programme de cours d'éducation sexuelle où des enfants et des adolescents posent des questions sur la sexualité. Questions auxquelles le professeur Joyeux se fait un devoir de répondre. Exemple : « Un camarade ou un adulte, soit pour faire le malin, soit pour essayer de savoir davantage de choses sur la sexualité, peut vous avoir attiré à une masturbation à deux. Cela peut même parfois vous avoir fortement perturbé et il ne faut pas hésiter à en parler avec une personne adulte ?. Ce genre de comportement n'est malheureusement pas rare. Des livres, des émissions de radio ou de télévision perverses y poussent, consciemment ou inconsciemment, des jeunes non avertis. » L'agrément accordé à Famille de France, qui l'autorisera à venir dispenser dans les écoles sa bonne parole sur l'instinctothérapie, l'iVG, les mères célibataires et les homos, devrait donc constituer un bon complément à la réforme Fillon et à la « positive attitude », sur la voie de la décérébration collective de la jeunesse française.

Fiammetta Venner