«le monde a perdu un défenseur de la liberté»

«L'église catholique a perdu son berger, le monde a perdu un défenseur de la liberté humaine»

«un témoin de la dignité de la vie humaine».

I«Tous les papes appartiennent au monde entier mais les Américains avaient une raison spéciale d'aimer l'homme de Cracovie»

«Lors de ses visites dans notre pays, le pape a évoqué notre Constitution, les vérités incontestables sur la dignité humaine inscrites dans notre déclaration et les bienfaits de la liberté qui en découle. Ces vérités, disait-il, ont conduit les gens dans le monde entier à regarder l'Amérique avec espoir et respect»

«Nous sommes reconnaissants à Dieu d'avoir envoyé un tel homme, un fils de la Pologne qui est devenu évêque de Rome et un héros de notre temps», a-t-il conclu.