Suite à la mort du pape Jean-Paul II, Mohammed Hussein Fadlallah du Hezbollah au Liban a déclaré : "nous espérons que l'esprit de dialogue véhiculé par le Saint-Siège convaincra toutes les religions de se retrouver dans leur foi en Dieu"