Parce que nous voulons réaffirmer la liberté durement acquise des femmes à disposer de leur corps. Parce que les idées universalistes ont changé radicalement la condition des femmes, et qu'elles nous ont appris qu'un sexe ne devait pas prédéterminer un destin. Parce que les principes de laïcité et de mixité qui en découlent sont les garants de l'égalité des sexes.

Parce qu'il n'y a pas de combats plus urgent pour l'émancipation des femmes que celui de la lutte contre toutes les formes d'intégrisme et d'obscurantisme. Aujourd'hui face aux nouveaux dangers qui planent sur nos vies et nos droits, nous ne pouvons plus nous taire sans être complices. La loi du silence fait subir à de trop nombreuses femmes victimes de violences un quotidien humiliant dans la sphère privée ou professionnelle. Celles qui parlent enfin, sont montrées du doigt. Cela se passe en France, dans trop de quartiers et bien au-delà.

Partout dans le monde, des femmes et des hommes contestent les valeurs archaïques qui les étouffent contribuant ainsi par leur combat pour l'égalité des sexes à l'avènement de sociétés égalitaires, libres et démocratiques.

En invoquant le respect des autres cultures, de nombreuses formes de violence sont redéfinies par certains comme des « libertés ». Le caractère universel des droits de l'Homme est récupéré et vidé de son sens pour en faire un instrument de promotion des particularismes et bien souvent des pratiques archaïques. Au cri de « c'est mon choix », les violences faites aux femmes telles que la polygamie, l'excision, les mariages forcés, les crimes dit d'honneur... se trouvent ainsi légitimées. Assez des conventions bilatérales qui font de la France la complice de politiques sexistes qui placent ces femmes dans la condition de mineures à vie et bafouent leurs droits. Sous la pression des intégrismes, la mixité gagnée par les luttes émancipatrices est attaquée jusque dans la sphère publique. Il est temps de rejoindre toute celles et ceux qui se battent pour les droits des femmes, l'égalité des sexes, et contre les discriminations et toutes les formes de violence. Nous rappelons en cette années symbolique que la loi Veil concerne l'ensemble des femmes et des hommes de notre pays quel que soit leur croyance ou leur athéisme, quel que soit leur origine, ethnique ou sociale. Nous réaffirmons que la Laïcité est une valeur incontournable de notre combat contre les violences faites aux femmes et qu'elle est un principe d'espoir pour un monde plus juste et plus égalitaire. Par ce nouveau combat nous nous engageons pour l'émancipation des femmes et des hommes, ici et ailleurs. Conscientes et conscients de notre dette historique envers celles qui se sont soulevées pour permettre à toutes les femmes de gagner leurs droits, il est de notre responsabilité à toutes et à tous de les mettre en pratique. N'oublions pas que la liberté accordée aux femmes est le meilleur baromètre de la réalité démocratique d'une nation. Mobilisons nous afin que les acquis des luttes féministes profitent à toutes les citoyennes et citoyens.

__Nous appelons à manifester Le Dimanche 6 mars Notre attachement à la Laïcité, la mixité, l'égalité des sexes. 14h00. Place de la République. Paris__

PREMIERS SIGNATAIRES DE L'APPEL Mouvement Français du Planning Familial, Unsa-éducation, Mouvement Ni putes ni soumises, AIME, Algeriensemble, Fédération IFAFE, Magazine ELLE, CFL, UFAL, CLEF,Collectif femmes 92, Femmes médiatrices de Pantin, AIDES France, ATTAC France, Force Ouvrière, CFDT, Fédération des mutuelles de France, Association du manifeste des libertés, Femmes de Combs et d'ailleurs, MIVAFED, ARBP Paris 13éme, La PIE, SOS-Racisme, Préférences Magazine, Association suisse pour la Laïcité, FIDL, Association Culturelle Berbère, Coordination des associations berbères pour l'intégration et la laïcité, PRG 78, Lutte Ouvrière, Parti Socialiste, Cap 21,On est là, Aujourd'hui Autrement, Union pour un mouvement Populaire, Forum Femmes Méditerranée de Marseille, Association P.E.R.E.C, Assemblée des femme, Fédération nationale Solidarité Femmes, Femmes Contre les Intégrismes, Fédération Nationale des Maisons des Potes, Espace Simone de Beauvoir, CERF : Cercle d'étude de réformes féministes, Regard de femmes, SOS-homophobie, Collectif français des musulmans laïques, Comité Laïcité République, La Grande loge féminine de France, AFAVO, Hachomer Hatzaïr, Licra Vincennes, Planning familial 82, La Ligue de l'enseignement 56, PEP 56, Editions Thierry Magnier, Prochoix, 20 ans Barakat, Afghanistan Libre, Cybersolidaires, Journée de la femme.com, Citoyennes Maintenant, Du Côté des filles, Lutte contre l'Obscurantisme, Coordination Lesbienne en France, GISLE (Garges- Les-Gonesses), les Lascars (Pantin), Zyva, Norabasso, Association du Côté des Femmes de Cergy, Rassemblement Action Jeunesse (RAJ Algérie), 45 Niggaz, Asnières Quartiers libres, Les Oiseaux issus d'un Peuple (Epinay sur Seine), TOBOR (Evry), Women Living Under Muslim Law (WLUML), LICRA Bordeaux, Egale, Espoir à La Conte (Carcassonne), Le Mouvement Républicain et Citoyen, Union des républicains radicaux (U2R), Act up 87, Nouveau Monde 87, Compagnie Miso,74 Montreuil, Les pénélopes,Union des étudiants juifs de France UEJF, La paix maintenant, Les Maghrébins laïques, B'nai B'rith, la Ligue du droit des femmes, Confédération étudiante, Coordination nationale de la gauche républicaine

Laure Adler (directrice de France culture), Mohamed Abdi ( secrétaire général de NPNS), Jamila Aït Abbas (écrivain), Tewfik Allal (éditeur), Fadéla Amara (présidente de NPNS), Souad Amidou (actrice), Nadia Amiri (chercheuse en sciences sociales), Aure Attika (comédienne), Ghania Al Baz (journaliste saoudienne), Pierre Ardity (comédien), Jean-Marc Ayrault ( président du groupe socialiste. Assemblée nationale), Elisabeth Badinter (philosophe),Olivier Bassuet (journaliste), Stéphanie Bataille (comédienne), Pierre Bélanger ( Président fondateur de Skyrock), Rodolphe Belmer (directeur général délégué de Canal +), Yamina Benguigui (réalisatrice), Abbes Bennazzouz (Educateur à Epinay-sur- seine), Guy Bedos (comédien), Malika Berrichi (artiste), Dominique Bertinotti (maire du 4ème arrt de Paris), Rabah Bouchaïb (éducateur),François Bonte-cazals (avocat),Jeannette Bougrab (secrétaire nationale de l'UMP), Evelyne Bouix (comédienne), Jacques Bravo ( maire du 9ème Arrt de Paris), Rachida Brakni (comédienne), Stomy Bugsy (artiste), Bethoule Fekkar-Lambiotte (universitaire, fonctionnaire internationale), Samira Cadasse ( consultante), Michel Charzat (député-maire du 20ème arrt de Paris), Sofia Chikirou ( assistante parlementaire), François Cluzet (comédien), Daniel Dériot ( travailleur social), Djura (artiste), Caroline Fourest (écrivain), Emilie Frèche (écrivain), Nathalie Corré (comédienne), Roxane Decorte (conseillère UMP de Paris), Eva Darlan (comédienne), Bertrand Delanoë (maire de Paris), Julien Dray ( porte-parole du parti socialiste), Mercédès Erra (chairwoman Betc. Euro.rscg), Laurent Fabius ( député PS de seine-maritime), Féniski ( artiste - saïan supa crew), Aurélie Filipetti (conseillère d'arrt de Paris - les verts-), Fiona Gélin (comédienne), Jean Glavany ( député PS des hautes-pyrénées), Jean-Jacques Goldman (artiste), Asma Guenifi ( Psychologue), Sihem Habchi (conceptrice multimédia), Chékéba Hachémi (diplomate afghane), Daniel Hechter (couturier), François Hollande (premier secrétaire du parti socialiste), Kenza (auteur, animatrice), Liliane Kandel (chercheur), Nacer Kettane (PDG Réseau Beur FM/TV), Jean-François Kahn ( directeur de Marianne), Bernard Kouchner ( président de l'association Réunir), Marek Halter (écrivain), Smaïn Laacher (chercheur au CNRS.EHESS), Christian Lacroix (couturier), Jack Lang ( député PS du Pas-de-Calais), Arlette Laguiller (porte-parole L O), Corinne Lepage (ancien ministre), Clotilde Lepetit ( avocate), Yvan Levaï (journaliste,directeur de Tribune juive), Lio (artiste), Cheb Mami (artiste), Jean-Marie Matisson (président du comité Laïcité République), Samia Mégouche (avocate), Ariane Mnouchkine (metteur en scène), Denis Olivennes (PDG de la FNAC), Yasmine Oudjebour ( directrice d'agence de communication), Mireille Paris (chercheur au CNRS), Jean-paul Panzani ( Président de la Fédération des mutuelles de France), Princess Aniès (artiste), Jean-Luc Roméro ( président d' Aujourd'hui, Autrement ), Elisabeth Roudinesco ( psychanaliste), Line Renaud (artiste), Yvette Roudy (ancien ministre),Ségolène Royal ( présidente de la région Poitou Charente), Michèle Sabban (vice-présidente de la région Ile de France ), Zazie Sadou (Rassemblement Algérien des Femmes pour la Démocratie), Leila Sebbar (écrivain), Anne Sinclair (journaliste), Dominique Straus-kahn ( député PS du Val d'Oise), Sonia Sri ( étudiante), Chantale Thomas ( styliste),Verthuy Maïr ( professeur à l'université Concordia de Montréal), Valérie Toranian ( directrice de la rédaction de ELLE), Jean-pierre Thorn (cinéaste), Charlotte de Turckheim (comédienne), Fiammeta Venner (écrivain), Salika Wenger ( présidente de l'association suisse contre les intégrismes), Karl Zéro (Animateur), Latifa Zoubir (comédienne).