Devinez où Nicolas Sarkozy a décidé de passer ses fêtes de Noël, en plein débat sur le voile ? En Égypte, magnifique lieu de villégiature accesoirement berceau des Frères musulmans. En effet, il semble que Nicolas Sarkozy vienne de trouver une nouvelle mission, à sa mesure évidemment : expliquer la laïcité aux fondamentalistes égyptiens. Il remettra dès le 29 décembre son costume de ministre de l'intérieur, chargé des Cultes. Au programme de sa visite officielle : un entretien avec le ministre égyptien des Affaires étrangères et avec l'imam de la mosquée Al Azhar au Caire, cheikh TANTAOUI.

Le cheik TANTAOUI n'est pas n'importe qui. Il a notamment approuvé une fatwa du Centre de recherche islamique de l'université Al-Azhar appelant au Jihad. Celle-ci stipulait notamment que «conformément à la raison et à la loi musulmane, si l'ennemi attaque la terre des musulmans, le djihad devient un impératif religieux individuel pour tous les musulmans, hommes et femmes, car notre nation musulmane serait alors sujette à une nouvelle invasion de croisade visant sa terre, son honneur, sa foi et sa patrie.» Sa thèse rend hommage à Adolphe Hitler et lorsqu'il accorde un entretien à un site français c'est à Radio islam, le site qui appelait à voter Le Pen aux dernières élections et qui diffuse les Protocoles des Sages de Sion, pour les enjoindre à lutter contre le sionisme en France.

En pleine polémique sur le voile islamique, alors que de Beyrouth à Téhéran, les fondamentalistes musulmans dénoncent la loi sur la laïcité, manifestent devant les ambassades et les consulats de France et demandent à Jacques Chirac de faire marche arrière, cette visite est lourde de signification. Le ministère de l'intérieur s'attache à dédramatiser. « Il est naturel que le ministre des Cultes rencontre son homologue ». Curieuse explication que celle qui consiste à faire d'un dignitaire religieux étranger l?équivalent d'un ministre chargé des Cultes, même si nous n'avons jamais douté que, dans son empressement habituel, Nicolas Sarkozy soit capable de se prendre pour un gourou...

La visite de Nicolas Sarkozy a été préparée au plus haut niveau : le ministre de l'intérieur et le Président de la République se sont vus à ce sujet il y a quelques jours. Mieux : Cheikh Tantaoui a reçu l'ambassadeur de France en Egypte. Il lui aurait assuré que la loi sur la laïcité est « une affaire française ». Pourquoi alors le gouvernement français éprouve-t-il le besoin d'aller d'une loi française avec les représentants et les dignitaires religieux égyptiens ?

Selon le ministère de l'intérieur, l'entretien devrait porter sur la loi sur l'interdiction des signes religieux et? sur la composition du Conseil français du Culte musulman ! On avait pourtant cru comprendre que l'objectif de Nicolas Sarkozy était d'aider à l?émergence d'un islam de France, coupé de toute influence étrangère. Ce qui était déjà mal engagé avec en son sein une organisation islamiste liée aux Frères musulmans comme l'UOIF. Décidémment, le ministre ne sembler jamais prendre le temps de tirer les leçons de ses erreurs.