couverture numéro 24

VETO À L'AMÉRIQUE DE BUSH

Comment est née la droite religieuse américaine ? (Caroline Fourest)

VETO À L'EUROPE DE Jean-Paul II

Les enjeux de l'élargissement (Nicolas Marandon) Le Vatican fait de l'entrisme (Fiammetta Venner) La religion n'a pas sa place dans la Constitution de l'union européenne (Elfriede Harth) La laïcité aux Pays-Bas (Laurent Chambon)

VETO À FRANCE DE SARKOZY

Candide ou la meilleure des démocraties (Eric Fassin) Démocratie en danger ! (Manifeste) Quand la répression devient l'horizon politique de la France? (Carole Cayssal & Samuel Katz)

Enquêtes et décryptage
  • t.A.T.u., bons baisers censurés de Russie (Sandrine Severac)

Un mystérieux duo de lolitas russes conquiert l'Europe, se hissant l'air de rien à la troisième place des ventes de singles en France. Leur marque de fabrique : de longs baisers passionnés sur scène et dans leurs clips, d'ailleurs censurés pour cette raison. Si le " coup " marketing est évident, le message de t.A.T.u reste néanmoins très positif. En s'affichant comme lesbiennes, Lena et Yulia, à peine majeures, encouragent les adolescentes à assumer leur sexualité. C'est en tous cas ce que retiennent les fans, qui confient leur enthousiasme sur les forums qui ont fleuri sur Internet. Car c'est là que s'est propagé le succès de t.A.T.u. La télé a en effet mis du temps à s'y intéresser et s'obstine à flouter les baisers de Lena et Yulia. Les médias, la presse people en particulier, critique vivement le groupe, qui fait par ailleurs l'objet d'une campagne de la part d'associations de lutte contre la pédopornographie. Or si certaines chorégraphies de tatu sont d'un goût douteux, un tel acharnement semble disproportionné, et dissimule mal ses réflexes homophobes.

  • Prostitution : l'abolitionnisme est-il anti-capitaliste ? (Sébastin Chauvin)

L'absence de soutien actif au mouvement récent des prostituées de la part de plusieurs organisations de la gauche anticapitaliste et féministe aurait pu sembler aller de soi. Quoi de plus normal, lorsqu'on milite contre la marchandisation du monde, que de se trouver embarrassé par un mouvement social qui apparaît à certains comme complice malgré lui de cette "marchandisation des corps". L'analyse des débats et des rhétoriques utilisées met cependant en évidence les paradoxes inscrits dans ces positions de principe, et l'ambiguïté des conceptions normatives de la sexualité que celles-ci tendent parfois à véhiculer, derrière un langage apparemment

  • Clonage : bio-éthique ou bio-morale ? (Caroline Fourest)
  • Entretien avec René Frydman
On a vu, on a lu, on en parle

Épître à Alain Minc (Elisabeth Hoffman)

ON A LU : Les petits soldats du journalisme - Un cancer et la vie - Nulle et grande gueule - Gais matins

ON A VU : Mimi - Nos vies heureuses

ON EN PARLE : L'intox de la rupture de PaCS pour faute