Samedi 26 janvier 80 intégristes manifestaient contre l'avortement aux portes de la maternité du Chesnay (Hôpital Mignot), parmi eux, Xavier Dor, figure de proue de ces « fous de dieu », multirécidiviste condamné par la justice pour ce genre d'opération. Les anti-IVG ont décidé, après 5 ans d'absence, de revenir à Versailles, encouragés par la décision du Tribunal Administratif de Versailles du 7 juin 2001 annulant l'interdiction de manifester à moins de 500 m d'un hôpital.

Cette interdiction, ainsi que la condamnation de Xavier Dor à une peine de prison ferme, n'avaient été obtenus, on s'en souvient, que par la présence dans la rue des défenseurs des droits des femmes à Versailles. Par voie de presse, les intégristes (le Parisien) ont annoncé leur intention de revenir le samedi 9 mars 2002. Symboliquement, les adversaires des droits des femmes ont choisi cette date qui correspond au lendemain de la journée mondiale des femmes. Nous avons toutes et tous que ces gens-là ne luttent pas pour les droits des femmes mais contre. Contre les droits durement acquis par les luttes et notamment contre le droit des femmes à disposer de leur corps. Pour eux, les femmes n'ont pas que des devoirs : procréer et élever les enfants.

Nous, organisations syndicales, associations et partis politiques avons décidé d‚organiser une grande manifestation ce samedi 9 mars 2002 pour la défense des droits des femmes.

Chacun peut constater les ravages de l‚intégrisme qui s‚attaque toujours en premier lieu aux femmes, aux étranger(e)s, aux travailleurs(euses) afin de mettre sous sa coupe obscurantiste l‚ensemble de la société. Ce qui est vrai à des milliers de kilomètres d‚ici l‚est également dans nos quartiers, dans nos villesð Ces « anti-IVG » s‚attaquent partout à la vie, aux choix et à la liberté des hommes, des femmes et des enfants qui ne rentrent pas dans leur étroite morale totalitaire. A Versailles, comme partout ailleurs en France et dans le monde, nous nous battrons pour que toutes les femmes puissent disposer librement de leur corps et avoir un accès libre et gratuit à la contraception et à l'avortement.

Seule la mobilisation de toutes et de tous fera reculer l'intégrisme et l'obscurantisme et permettra d'assurer les droits des femmes.

Samedi 9 mars, manifestation départ à 13h30 aux abords de l'Hôpital Mignot pour aller à la Préfecture de Versailles SOURCE : Union Départementale des syndicats CNT 78, Les Amis du Chat Noir Turbulent, syndicat SUD éducation 78, Les Verts