A propos du débat parlementaire concernant la journée du souvenir du 19 mars 1962 , Michel Meylan a déclaré : "On va réveiller des haines. Pourquoi la France se placerait-elle continuellement dans la repentance ?"